Parole de pousse : teale

teale, fondée en 2021 par Geoffroy Verzat, Nicolas Merlaud, Gilles Rasigade et Julia Néel Biz, est la première plateforme dédiée à la santé mentale des collaborateurs en entreprise. Avec pour mission de démocratiser le bien-être psychologique au travail, teale se distingue par son approche innovante et son engagement à transformer la culture d'entreprise en matière de santé mentale.

Jeune pousse
Jeune pousse
Parole de pousse : teale
Date
21/6/24
Lecture
9 min
Partager

Dans cet article, nous vous invitons à découvrir teale, la première plateforme dédiée à la santé mentale des collaborateurs en entreprise. Fondée en 2021 par Geoffroy Verzat, Nicolas Merlaud, Gilles Rasigade et Julia Néel Biz, teale se donne pour mission de démocratiser le bien-être psychologique au travail. Nous avons eu l'opportunité de rencontrer Julia Néel Biz, co-fondatrice et CEO, qui nous a confié sa vision et les défis rencontrés dans cette aventure entrepreneuriale. Plongez avec nous dans l'univers de teale et découvrez comment cette startup révolutionne la santé mentale en entreprise !

Quelles sont les grandes étapes de votre parcours ?

J’ai cofondé teale, la première plateforme santé mentale à destination des collaborateurs et des entreprises en 2021. Diplômée de l'ESSEC, j’ai initié mon parcours en tant que Consultante en stratégie, où j’ai acquis une solide expérience dans le monde des affaires. Animée par ma passion pour la technologie, j’ai rapidement orienté ma carrière vers des postes stratégiques au sein de scale-ups, notamment chez Kapten (Freenow).

teale représente la première plateforme de santé mentale dédiée aux collaborateurs et aux entreprises. En tant que CEO, j’incarne notre mission, qui vise à transformer la façon dont la santé mentale est abordée en milieu professionnel.

En parallèle, je suis membre du Board de France Digitale depuis 2022, à qui j’apporte ma contribution à l'évolution et au développement du secteur numérique en France.

Comment est née l’idée de teale ?

La création de teale trouve son inspiration dans le besoin crucial de transformer la façon dont nous abordons la santé mentale. Nous avons vu trop de personnes souffrir en silence, trop de barrières à l'accès aux soins. C'est là que teale entre en jeu, avec une mission claire : démocratiser la santé mentale pour que chacun puisse en prendre soin et pour construire des organisations plus saines.

Pour moi, l’envie de m’attaquer à ce défi remonte à 2018, une année marquée par une perte tragique d’une personne très proche. Dans le tourbillon du deuil, cette période difficile a été marquée par la découverte salvatrice des bienfaits de la thérapie et des sciences cognitives et comportementales. Cela m’a beaucoup aidé, me permettant de gagner du temps dans ma reconstruction personnelle.

Ce moment éprouvant a également révélé une lacune béante dans la manière dont la société aborde la santé mentale. Les mécanismes complexes du cerveau, la connaissance de soi et la capacité à soutenir efficacement les autres sont souvent négligés, avec des répercussions dévastatrices à tous les niveaux : individuel, collectif et sociétal.

Animés par cette prise de conscience, et ayant chacun un rapport personnel marqué avec la santé mentale, nous avons avec mes cofondateurs (Geoffroy Verzat, Nicolas Merlaud et Gilles Rasigade), entrepris des recherches approfondies et constaté avec consternation que, malgré un besoin criant, le secteur de la santé mentale était depuis des décennies délaissé en termes d'innovation et d'investissement. Les tabous persistaient, en particulier au sein des entreprises.

C'est dans ce contexte que teale est né en 2021, portant la vision audacieuse de rendre la santé mentale accessible, positive, préventive. En s'appuyant sur des solutions technologiques de pointe et une approche humaine, nous nous engageons à répondre à un besoin crucial et à faire évoluer les mentalités pour un bien-être mental durable.

Qu’est-ce que teale transforme ?

teale se distingue tout d'abord en tant que pionnier, étant la première plateforme de santé mentale dédiée aux collaborateurs et aux entreprises. Notre approche transforme radicalement la manière dont nous comprenons et agissons sur la santé mentale, à la fois au niveau individuel et collectif.

Notre mission est claire : démocratiser la santé mentale. Nous croyons fermement que chacun devrait pouvoir prendre soin de sa santé mentale de manière positive, préventive et personnalisée. En mettant en œuvre cette vision, nous aspirons à construire des organisations saines, où le bien-être mental est une priorité indiscutable.

Pourquoi avoir choisi ce secteur ?

Choisir le secteur de la santé mentale a été une évidence pour moi, tant sur un plan personnel que professionnel. L’expérience intime de deuil que j’ai traversée - et qui m’a amené dans un voyage où j'ai découvert l'impact de la thérapie et des sciences cognitives et comportementales - a cristallisé ma conviction que la santé mentale est l'un des enjeux les plus pressants de notre époque.

Au-delà de mon expérience personnelle, je suis convaincue que la santé mentale est un enjeu sociétal majeur qui touche chacun d'entre nous, ainsi que toutes les organisations. Malgré cette réalité, le domaine de la santé mentale a été négligé en termes d'innovation et d'investissement pendant des décennies, laissant un vide béant de solutions satisfaisantes.

Nous avons vu une opportunité unique d'intégrer la technologie, les données et les avancées des sciences cognitives et comportementales ainsi que des neurosciences pour créer un impact réel. Ce défi, où la convergence de la tech, de la data et de l'apport des SCC et des neurosciences, allait nous permettre de faire la différence et d'avoir un réel impact, a été notre moteur pour créer teale.

Qu’apportez-vous à votre secteur ?

teale apporte une révolution dans le secteur de la santé mentale grâce à son utilisation innovante de la data et des algorithmes. En identifiant les signaux faibles en amont, nous sommes en mesure de prévenir les problèmes de santé mentale et d'intervenir de manière proactive. À travers un tableau de bord intuitif, nous offrons à nos clients la possibilité de prendre des mesures préventives pertinentes, en collaboration avec nos psychologues partenaires, qui interviennent à travers une variété de canaux tels que les communications, les conférences, les ateliers et les formations.

Avec nos 60 programmes digitaux et plus de 1000 contenus variés (vidéos, audios, etc.), teale couvre une gamme complète de sujets touchant à la fois le domaine professionnel et personnel. De la gestion du stress au sommeil, en passant par les défis relationnels, le deuil et bien d'autres, nos programmes sont conçus pour répondre aux besoins divers de nos utilisateurs. Ces ressources sont élaborées en collaboration avec notre réseau de plus de 100 experts qui sont également disponibles pour des séances individuelles.

En seulement deux ans, teale a réussi à créer la plus grande bibliothèque "Self-Care" et la plus vaste base de données dans le domaine de la santé mentale. Cette richesse de contenu et d'expertise témoigne de notre engagement indéfectible à fournir des solutions innovantes et efficaces pour soutenir la santé mentale de tous, et ce, à une échelle sans précédent.

Quelles sont les grandes tendances de la santé mentale en entreprise selon vous ?

Le premier “baromètre de la santé mentale des salariés” que teale vient de créer montre des tendances claires et un lien fort entre la santé mentale des collaborateurs et la performance des entreprises : les salariés disposant d’une bonne santé mentale sont 2,2 fois plus performants, il est alarmant de voir que leur état de santé est préoccupant et que 23% d’entre eux sont dans un état de santé mentale critique ou à risque.  

Cependant, la situation est préoccupante avec une nette dégradation de la santé mentale des salariés. Nous tirons 5 enseignements suite à l’analyse des résultats de notre baromètre :

  1. Prévalence de problèmes de santé mentale : notre étude révèle un état de santé mentale préoccupant parmi les salariés, avec 23% d'entre eux présentant un risque potentiel de dépression. Cette donnée souligne l'urgence d'agir pour soutenir la santé mentale des collaborateurs.
  1. Niveau élevé de stress : Le stress demeure un problème majeur, avec 55% des salariés signalant un niveau de stress toujours très élevé. Cette pression constante a des répercussions directes sur la santé des individus et, par extension, sur la performance de l'entreprise.
  1. Déséquilibre entre vie professionnelle et vie personnelle : Près de 40% des salariés expriment un mécontentement quant à leur équilibre entre vie professionnelle et vie personnelle. Ce déséquilibre peut entraîner un épuisement professionnel et compromettre le bien-être global des employés.
  1. Impact sur la fidélisation : Un tiers des collaborateurs ont déjà envisagé de quitter leur entreprise pour préserver leur santé mentale. Cette tendance souligne l'importance pour les organisations de prendre des mesures concrètes pour répondre aux besoins de leurs employés et favoriser un environnement de travail sain.
  1. Rôle des relations sociales : Une lueur d'espoir émerge de notre étude, mettant en avant les relations sociales comme un véritable facteur de protection pour la santé mentale. Cultiver un environnement de travail où les interactions sociales sont encouragées et valorisées peut contribuer à renforcer le bien-être des employés.

La crise sanitaire mondiale a amplifié cette prise de conscience, mettant en évidence l'importance cruciale de la santé mentale au sein des organisations. Les collaborateurs attendent désormais de leurs employeurs une prise de position claire sur ce sujet, ainsi qu'une politique RH et une culture d'entreprise favorables à la préservation de leur bien-être mental.  

Nous assistons à un véritable changement de paradigme, où la santé mentale est devenue une priorité absolue pour les RH et les dirigeants d'entreprise. La COVID-19 a accéléré ce processus, obligeant les organisations à repenser leurs approches et à mettre en place des initiatives concrètes pour soutenir la santé mentale de leurs collaborateurs. Aujourd'hui, la question n'est plus de savoir si les entreprises doivent agir, mais comment le faire de manière efficace et impactante.

Quel mindset/vision adopter quand on veut mettre en place ce genre de projet ?

Pour mettre en place un projet visant à promouvoir la santé mentale en entreprise, il est crucial d'adopter un mindset et une vision clairs et ambitieux. Voici quelques principes fondamentaux que j’aime à considérer :

  • Prioriser la santé mentale : La santé mentale ne doit pas être considérée comme un simple "nice to have", mais comme une véritable priorité stratégique. Il est essentiel de reconnaître son importance pour le bien-être des employés et la performance de l'entreprise.
  • Travailler en profondeur : Il est nécessaire d'aborder la santé mentale de manière holistique, en prenant en compte des aspects tels que les valeurs de l'entreprise, le respect, la reconnaissance, les compétences, la gestion du stress, l'équilibre de vie et les relations managériales. Cela implique un engagement à tous les niveaux de l'organisation.
  • Accompagner individuellement et collectivement : Il est crucial de reconnaître que le soutien de la santé mentale nécessite à la fois des actions individuelles et collectives. La prévention doit être au cœur de l'approche, avec des initiatives visant à promouvoir le bien-être mental à tous les niveaux de l'entreprise.
  • Allier trois piliers pour une politique impactante : Mener une politique à l'échelle de l'entreprise, en intégrant la santé mentale dans toutes les stratégies et politiques RH, mettre l'accent sur la prévention, en identifiant les facteurs de risque et en mettant en place des mesures proactives pour les atténuer et enfin, personnaliser l'approche grâce à la data, en utilisant les données pour comprendre les besoins individuels des employés et adapter les initiatives en conséquence.

En adoptant ces principes et en mettant en œuvre une approche intégrée et stratégique, les entreprises peuvent véritablement faire la différence en matière de santé mentale de leurs collaborateurs, tout en renforçant leur performance globale (l’étude Deloitte sur "Mental Health the Case for Investment" démontre par ailleurs que le ROI de la santé mentale est de 11€ pour chaque euro investi !).

Quels sont les grands challenges rencontrés par teale aujourd’hui ?

Le premier est de faire de la santé mentale une cause nationale : un défi majeur pour teale est de contribuer à faire de la santé mentale une priorité nationale. Bien que des progrès aient été réalisés pour sensibiliser à l'importance de la santé mentale, il reste encore beaucoup à faire pour changer les mentalités et garantir que les ressources nécessaires sont allouées à cette cause. Nous devons également continuer à éduquer et à sensibiliser sur les enjeux liés à la santé mentale, en brisant les stigmates et en encourageant les conversations ouvertes sur le sujet. En mobilisant notre expertise, nos ressources et notre réseau, nous aspirons à catalyser un mouvement national en faveur de la santé mentale, où chacun se sent soutenu et valorisé dans sa quête de bien-être mental.

Notre deuxième enjeu est en lien avec le recrutement. Avec une équipe actuelle de 40 personnes et des ambitions de croissance ambitieuses, recruter les bons talents est crucial pour atteindre nos objectifs. Nous visons à doubler notre effectif pour atteindre 80 collaborateurs d'ici 2025, ce qui nécessite un recrutement stratégique et efficace.

Enfin, nous visons une croissance durable et la scalabilité. Notre forte croissance est une opportunité excitante, mais elle pose également le défi de garantir que nous restons scalable tout en préservant la santé mentale et le bien-être de notre équipe. Il est essentiel de maintenir un équilibre entre expansion et maintien d'un environnement de travail sain et épanouissant.

Quelles ont été les grandes étapes de construction de teale ?

Les premières fondations de teale ont été posées en 2020, alors que nous nous plongions dans la recherche et le développement pour donner vie à notre vision. Cette année-là, nous avons consacré nos efforts à comprendre les besoins du marché et à concevoir une solution innovante pour répondre aux défis de la santé mentale en milieu professionnel.

En 2021, teale est officiellement incorporé en tant qu'entreprise. C'est une année charnière, marquée par une levée de fonds en seed de 2 millions d'euros, qui a vu l'entrée d'investisseurs visionnaires tels que BAs, KIMA, ISAI, et Evolem. Avec cette injection de capitaux, nous avons lancé notre MVP et accueilli nos premiers clients, lançant ainsi notre voyage entrepreneurial.

Les réussites ne se sont pas fait attendre. En 2021, teale a remporté le prestigieux prix Innovation RPS au salon Préventica, un honneur qui a souligné la pertinence et l'impact de notre approche novatrice dans le domaine de la santé mentale.

L'année suivante, en 2022, a été une période de croissance et de reconnaissance pour teale. Nous avons signé nos premiers clients Grands Comptes, consolidant ainsi notre position sur le marché. Parallèlement, nous avons lancé une version améliorée de notre application mobile, visant à offrir une expérience utilisateur encore plus fluide et engageante. Cette année-là, teale a également été honoré d'être élue meilleure solution santé mentale B2B par un collège indépendant de chercheurs et experts en santé mentale du MJIR (Medical Journal of Internet Research), ce qui a renforcé notre crédibilité et notre légitimité dans le secteur.

En 2023, teale a franchi un nouveau cap en dépassant la barre des 100 clients, une preuve éloquente de la valeur de notre solution. Pour soutenir notre croissance et accélérer notre expansion, nous avons réalisé une levée de fonds en série de 10 millions d'euros, avec la participation de fonds historiques ainsi que d'AlterEquity et de BPI France Digital Ventures. Ces fonds nous permettent de renforcer notre équipe, d'investir dans notre technologie et de consolider notre position de leader sur le marché de la santé mentale en entreprise.

Ces quatre années ont été marquées par des défis, des succès et une croissance fulgurante. Nous sommes fiers du chemin parcouru et impatients de continuer à innover et à faire une différence dans la vie de nos clients et de leurs collaborateurs.

Aujourd’hui, teale c’est une équipe de 40 collaborateurs, épaulée par une centaine de professionnels de la santé mentale, au service de plus de 100 clients tels que Sanofi, SNCF, Adecco, Carrefour, Air Liquide, Bearing Point, Cartier, BETC qui permettent à plus de 35 000 collaborateurs et 500 000 agents de la fonction publique de prendre soin de leur santé mentale. Et c’est surtout une mission : celle de démocratiser la santé mentale pour que chacun puisse en prendre soin et pour construire des organisations plus saines.  

Quels hard/soft skills avez-vous dû apprendre pour arriver là où vous êtes aujourd’hui ?

Dans l'ensemble, être entrepreneur demande une polyvalence et une capacité d'apprentissage rapide, ainsi qu'une détermination à surmonter les défis qui se présentent.

Au-delà des hard skills classiques à tout entrepreneur - qui se doit de savoir à peu près tout faire au début (management, finance, recrutement,...) - , la connaissance de soi m'a permis de prendre des décisions éclairées, tandis que la confiance en soi m'a aidé à surmonter les défis et à convaincre les autres de rejoindre ma vision.  

Accepter mes limites et prioriser ma santé mentale et mon équilibre m'ont permis de rester concentré, créatif et performant malgré les hauts et les bas de la vie entrepreneuriale.  

Enfin, il faut être en mesure de vivre (sereinement) avec le “roller coaster émotionnel”, si caractéristique de la vie entrepreneuriale. C’est là qu’on parle d’endurance, parce que lancer sa boîte c’est comme courir un marathon, il faut savoir gérer l’effort sur le temps long et profiter de la course et pas seulement de la ligne d’arrivée.

Un conseil contre-intuitif à partager ?

Un conseil contre-intuitif à partager serait que prendre soin de sa santé mentale est un geste altruiste, et non égoïste comme certains pourraient le penser.  

En réalité, lorsque nous accordons une attention particulière à notre bien-être mental, nous sommes mieux équipés pour prendre soin de ceux qui nous entourent, que ce soit sur le plan professionnel ou personnel. En cultivant notre santé mentale, nous devenons plus performants, plus agréables à vivre et plus capables d'apporter un soutien authentique aux autres.  

Ainsi, prioriser sa santé mentale est non seulement un service que nous nous rendons à nous-mêmes, mais aussi à notre entourage.

Comment le “faire ensemble” se traduit chez teale ?

Chez teale, le principe du "faire ensemble" est au cœur de notre culture d'entreprise. Nous croyons fermement à l'idée d'être "le cordonnier le mieux chaussé", ce qui signifie que nous accordons une importance primordiale à la santé mentale de nos propres équipes.

Cela se traduit par un accompagnement individuel de nos collaborateurs, ainsi qu'une attention particulière portée aux rituels managériaux et à la culture d'entreprise.

Concrètement, nous offrons à nos équipes un accès à notre plateforme de santé mentale, et nous organisons des sessions de sensibilisation et de formation sur divers sujets liés à la santé mentale. Cela inclut l'identification des signaux faibles, la compréhension des enjeux de santé mentale, ainsi que des conseils pratiques pour se protéger et soutenir les autres.

Nous incarnons également nos valeurs fondamentales - audace, humilité, exigence et bienveillance - dans nos pratiques managériales et nos méthodes de travail. Par exemple, nous proposons des formations sur les techniques de feedback, favorisons un feedback constructif en privé et positif en public, et encourageons le droit à l'erreur pour favoriser un environnement où chacun se sent en sécurité pour prendre des initiatives et apprendre de ses erreurs.

Comment vous mettez en place votre agilité ?

Chez teale, nous cultivons notre agilité de plusieurs manières.

Nous favorisons la transparence en partageant ouvertement l'information sur les projets avec toute l'équipe, ce qui permet à chacun de rester informé et impliqué. Nous adoptons une approche asynchrone, où l'information et l'historique des projets sont disponibles à tout moment, permettant à chacun de travailler à son propre rythme.

Dans notre démarche, nous pensons toujours à la scalabilité, en concevant nos processus et outils pour qu'ils puissent s'adapter et croître efficacement avec l'entreprise et encourageons un biais pour l'action et acceptons le droit à l'erreur, favorisant ainsi l'action et l'apprentissage par l'expérience.

Enfin, nous communiquons activement la vision et la stratégie de l'entreprise, en utilisant la méthode des Objectifs et Résultats Clés (OKR) pour aligner les objectifs individuels avec la stratégie globale de l'entreprise. Cela permet à chaque membre de l'équipe de comprendre son rôle dans la réussite de l'entreprise.

Comment teale révèle le potentiel de chacun ?

Nous croyons fermement au potentiel de chaque individu et nous travaillons activement à le révéler de plusieurs manières :

  • Promotion de la mission d'entreprise : En rappelant à chacun qu'il contribue à cette mission au quotidien, nous aidons chaque membre de l'équipe à se connecter à un objectif plus grand et à trouver un sens dans son travail.
  • Création de transparence : Cela permet à chacun de comprendre comment son travail contribue aux objectifs globaux de l'organisation et de se sentir valorisé pour sa contribution.
  • Célébration de chaque réussite - qu’elle soit petite ou grande : Reconnaître et célébrer les réalisations individuelles et collectives renforce la confiance en soi et la motivation de chacun, et encourage à poursuivre dans la voie de l'excellence.

En mettant en œuvre ces pratiques, nous créons un environnement où chaque membre de l'équipe se sent valorisé, soutenu et encouragé à donner le meilleur de lui-même. Cela permet à chacun de développer son plein potentiel et de contribuer de manière significative à la réussite de teale dans sa mission de démocratiser la santé mentale.

Comment déployez-vous votre vision au sein des équipes ?

Chez teale, nous déployons notre vision au sein des équipes en favorisant une communication régulière et asynchrone. Nous organisons des réunions d'équipe hebdomadaires ainsi qu'une réunion "All Hands" chaque mois pour maintenir tout le monde informé et aligné.

Nous décomposons notre vision en piliers stratégiques annuels et en Objectifs et Résultats Clés (OKR) trimestriels, et nous encourageons activement chaque équipe et chaque collaborateur à participer à l'élaboration de ses propres objectifs pour contribuer à la réalisation de ceux de teale.

De même que  les OKR de chaque équipe sont rendus publics et partagés avec l'ensemble des collaborateurs, favorisant ainsi la transparence et l'engagement. Cette approche permet à chaque membre de l'équipe de comprendre comment son travail contribue aux objectifs globaux de l'entreprise et encourage un sentiment d'ownership et de responsabilité dans la réalisation de notre vision commune.

Racontez-nous votre plus grand moment d’audace dans votre parcours professionnel.

Mon plus grand moment d'audace (et de courage) dans mon parcours professionnel a certainement été de quitter le confort d'un emploi stable pour suivre ma passion et me lancer dans l'aventure entrepreneuriale !  

Cependant, il y a toujours un revers de la médaille. L’enjeu de la santé mentale comporte des défis et des aspects moins visibles. La face cachée de cette transformation implique souvent de devoir faire face à des résistances culturelles, à des tabous persistants autour de la santé mentale, et à la nécessité de changer les mentalités et les pratiques en profondeur.

En ce qui concerne l'écoute des doutes et des craintes, je crois qu'il est important de les prendre en considération. La peur et les doutes nous disent quelque chose sur nos limites et nos appréhensions. Cependant, il est également crucial de ne pas laisser ces peurs nous paralyser. Face à la peur, nous avons souvent trois réactions possibles : nous battre, nous figer ou fuir. Il est alors essentiel de se connaître soi-même pour comprendre notre tendance naturelle et la remettre en question.

Personnellement, j'essaie de transformer la peur en moteur en la questionnant et en comprenant ses origines. Je considère toujours le prix du statu quo, c'est-à-dire les conséquences de ne rien faire face à la peur du changement.

Je me rappelle aussi que la peur n'est pas une raison suffisante pour ne pas agir. J'utilise souvent mon expérience passée pour me rassurer : même si j'ai eu peur de l'échec dans le passé, j'ai souvent réussi à surmonter ces craintes et à aller de l'avant. Cela me donne la confiance nécessaire pour affronter mes peurs et avancer malgré tout.

Un tabou dans votre secteur dont vous aimeriez parler ?

Un tabou dans notre secteur que j'aimerais mettre en lumière concerne deux idées préconçues qui persistent :

Premièrement, beaucoup de personnes pensent encore que prendre soin de sa santé mentale est réservé aux personnes souffrant de maladies mentales. Cependant, la réalité est que la santé mentale concerne tout le monde, et la prévention est essentielle pour maintenir un bien-être mental optimal. Il est crucial de changer cette perception et de promouvoir la prévention de la santé mentale de la même manière que nous le faisons pour la santé physique.

Deuxièmement, la vulnérabilité est souvent mal comprise et stigmatisée, en particulier chez les dirigeants. Beaucoup pensent encore qu'admettre sa vulnérabilité est synonyme de faiblesse, alors que c'est en réalité une force. La capacité à reconnaître sa vulnérabilité et à demander de l'aide lorsque nécessaire est un signe de maturité et de courage. Il est temps de déconstruire le mythe du super-héros ou de la super-héroïne et de reconnaître la puissance de la vulnérabilité dans la croissance personnelle et professionnelle.

Votre plus grand échec ?

Souvent considérer qu’on vit un “grand échec” est une question d’interprétation et de perception…  Je préfère parler d’une série de petits revers qui font partie intégrante du parcours d'une entrepreneure.  

En tant que cheffe d'entreprise, je rencontre régulièrement des défis et des échecs, souvent sur des sujets variés et de différentes envergures.

Par exemple, il y a des moments où les choses ne se déroulent pas comme prévu, où des erreurs sont commises et où des obstacles doivent être surmontés. Cependant, je considère chaque échec comme une opportunité d'apprentissage. Chaque fois que nous faisons face à un revers, c'est une chance de réévaluer nos stratégies, de nous remettre en question et de devenir meilleurs.

Plutôt que de voir ces moments comme des échecs dévastateurs, je les considère comme des étapes nécessaires sur le chemin de la réussite. Ils nous permettent de progresser, d'évoluer et de ne pas répéter les mêmes erreurs à l'avenir. En fin de compte, ce sont ces petits échecs qui nous permettent de grandir en tant qu'entrepreneur et d'atteindre nos objectifs à long terme.

DERNIERS ARTICLES

VOIR TOUT
Aurélien de Meaux (Electra) : “Construire un business solide en trois ans, c'est une illusion”

Dans cette interview exclusive, Aurélien de Meaux, CEO d'Electra, dévoile les ambitions et les défis de son entreprise, pionnière dans l'infrastructure de recharge pour véhicules électriques. Entre stratégie industrielle et vision à long terme, découvrez comment Electra compte transformer le paysage de la mobilité électrique.

Olivier Ramel (Kymono) : "J'aime arriver dans une industrie et casser les codes"

Kymono, fondé en 2017 par Olivier Ramel, est une entreprise innovante combinant esthétique, design et management pour créer une culture unique à la française. Olivier est un caméléon entrepreneurial, excellant dans l'observation et l'adaptation et toujours curieux et attentif. Son mindset de CEO lui permet de surmonter l'incertitude avec confiance. L'organisation solide de Kymono et l'influence personnelle d'Olivier sont clés à son succès, faisant de l'entreprise un modèle d'alliance entre passion et structure.

Parole de pousse : Purse

Rami Salem, Managing Director de Purse, partage son parcours professionnel, ses motivations pour créer Purse et les défis et réussites de cette fintech innovante. De ses débuts chez Société Générale au Liban à la fondation de Purse, Rami a su transformer l’expérience de paiement en apportant des solutions adaptées aux commerçants et aux consommateurs. Découvrez ses réflexions sur l'évolution du secteur fintech et les stratégies qui ont mené Purse à son succès actuel.