Parole de pousse : Purse

Rami Salem, Managing Director de Purse, partage son parcours professionnel, ses motivations pour créer Purse et les défis et réussites de cette fintech innovante. De ses débuts chez Société Générale au Liban à la fondation de Purse, Rami a su transformer l’expérience de paiement en apportant des solutions adaptées aux commerçants et aux consommateurs. Découvrez ses réflexions sur l'évolution du secteur fintech et les stratégies qui ont mené Purse à son succès actuel.

Jeune pousse
Jeune pousse
Parole de pousse : Purse
Date
2/7/24
Lecture
6 min
Partager

Rami Salem, Managing Director de Purse, nous raconte son parcours inspirant, des débuts chez Société Générale au Liban en tant que Head of Payments jusqu’à la fondation de Purse, une entreprise prometteuse qui transforme l’expérience de paiement. Fort de ses expériences chez Oney et de son passage dans l’incubateur "The Field", Rami a su identifier les défis cruciaux du secteur du paiement. Avec Purse, il apporte des solutions innovantes aux commerçants et aux consommateurs, dans un marché de plus en plus complexe et dynamique. Découvrez son cheminement, ses réflexions sur l’industrie fintech, et les défis et succès de Purse !

Quelles sont les grandes étapes de votre parcours ?

J’ai débuté ma carrière au sein de la Société Générale, au Liban, en tant que Head of Payments. Cette première expérience m’a permis ensuite d’intégrer Oney où j’ai gravi les échelons, de Business Developer jusqu’à Head of Business Development puis Head of Payment Partnerships.

C’est alors que j’ai commencé à m’intéresser de plus près à l’entrepreneuriat et j’ai donc rejoint l’incubateur/accélérateur « The Field » en tant que CCO.  Au fil de mes rencontres avec les porteurs de projets, l’idée de créer Purse a commencé à émerger…

Comment est née l’idée de Purse ?

Elle est d’abord née de rencontres humaines, en l’occurrence des experts du retail (ex Decathlon) et du paiement (ex Oney) réunis et partageant une conviction commune : le paiement a une importance capitale dans l’expérience d’achat et son pilotage doit être simplifié pour mieux être pris en main par les marchands.

Depuis la crise du Covid, le poids du e-commerce dans le volume d'affaires est passé à 25% (versus 5% avant la crise). Le paiement est donc devenu un levier de croissance clé. Sous l’impulsion des évolutions technologiques et légales, son industrie s’est considérablement développée, mais aussi densifiée et complexifiée. Le marché du paiement est devenu au fil des ans une « jungle » dans laquelle les commerçants peinent à se retrouver et à prendre les bonnes décisions, sans compter l’explosion des coûts de l’infrastructure de paiement.

C’est là que Purse apporte une solution concrète.

Qu’est-ce que Purse transforme ?

Purse transforme l’expérience de paiement, d’une part pour le consommateur, d’autre part pour le commerçant.

Pour le consommateur, en lui offrant ses méthodes de paiement favorites (wallet, paiement fractionné, carte, carte cadeau, virement…), quel que soit le marché où il se trouve et ses spécificités et en lui garantissant une expérience d’achat fluide et sécurisée.

Pour le marchand, en simplifiant considérablement la configuration et le pilotage de son infrastructure de paiement et en lui permettant d’optimiser la performance des paiements. Pour in fine, plus de CA, de maîtrise et d’autonomie.

Pourquoi avoir choisi ce secteur ?

C’est un peu par hasard que je suis tombé dans le secteur du paiement au début de ma carrière. Mais j’ai très vite compris son caractère stratégique et j’ai vécu son développement technologique, c’était très stimulant. C’est une industrie qui ne cesse jamais d’innover, qui va vite et qui peut apporter beaucoup de valeur.  

Qu’apportez-vous à votre secteur ?

De l'énergie et de l’interconnexion (mise en relation, développement de réseau)
De part mon parcours professionnel, j’ai toujours fait le lien entre le monde du retail et l'écosystème de paiement.  

Quelles sont les grandes tendances de la fintech selon vous ?

Nous avons aujourd’hui la chance d’avoir des outils et des technologies très avancés en même temps qu’une modernisation de nos législations. Ce double effet nous permet de construire des parcours clients de plus en plus fluides, personnalisés et sécurisés. Je pense donc que les grandes tendances sont essentiellement autour de l'open banking et de l’instant payment.

Quel mindset/vision adopter quand on veut mettre en place ce genre de projet ?

Nous utilisons chez Purse la démarche de l’Effectuation. Il s’agit d’une logique entrepreneuriale qui s’oppose à la logique causale. Les 5 principes essentiels pour agir et entreprendre dans un monde incertain sont : démarrer avec ce qu'on a, agir en perte acceptable, co-construire, tirer parti des surprises et créer le monde que vous voulez.

Quels sont les grands challenges rencontrés par Purse aujourd’hui ?

2024 signe le début de notre internationalisation avec l’ouverture d’un premier bureau en Espagne, à Madrid. C’est aussi une année riche en termes business avec la signature de beaux partenariats et de clients stratégiques en France. Enfin en interne, c’est un beau challenge humain avec la croissance et la montée en compétences de nos équipes. En résumé, 2024 est l’année de l’accélération !

Quelles ont été les grandes étapes de construction de Purse ?

Purse est encore jeune mais notre croissance est très forte.

  • 2021 : création de la société, soutenue par la Famille Mulliez. Moins de 10 collaborateurs dans l‘aventure.
  • 2022 : la technologie est prête et la plateforme SaaS opérationnelle. Les premières transactions sont enregistrées et le développement commercial commence.
  • 2023 : 4,5Mds€ de volume de transactions transitent par notre plateforme et nous accompagnons des enseignes majeures (Auchan, Decathlon, Chronodrive…).
  • 2024 : notre croissance se poursuit avec l’ouverture d’un premier bureau européen à Madrid et une première opération de croissance externe.
    De nouvelles enseignes d’envergures utilisent notre solution : VertBaudet, Happywool.com, …
    L’équipe s’étoffe avec 65 collaborateurs supplémentaires.

Quels sont les ingrédients nécessaires pour réussir une transformation dans la fintech ?

  • Énergie, créativité.  
  • Être à l'écoute des besoins des clients mais avec des convictions fortes.  
  • Agilité et capacité de mise en action rapide pour être capable de s'ajuster au marché et aux attentes des clients en permanence.

Quels hard/soft skills avez-vous dû apprendre pour arriver là où vous êtes aujourd’hui ?

  • Energie, leadership et capacité à embarquer pour maintenir un cap clair et solide.
  • Écoute et agilité pour s’ajuster en permanence aux évolutions (tech, structurelles…)
  • Pédagogie, capacité à vulgariser les sujets du paiement qui peuvent parfois paraitre très complexes


Quelles sont les erreurs que vous voyez le plus fréquemment ?

Les situations où l'on ne s’est pas bien entouré. Selon moi un DG embarque et porte les sujets et convictions mais il ne peut pas être bon sur tous les domaines. Je suis vigilant à bien m'entourer au quotidien, auprès de collaborateurs avec de vraies expertises et complémentaires.

La seconde erreur que j’observe c’est de penser que de très bons experts peuvent être de très bons managers. Ce sont des métiers et des casquettes totalement différentes et qui ne mobilisent pas toujours les mêmes compétences.  

Un conseil contre-intuitif à partager ?

Et bien justement de faire confiance à son instinct et d’utiliser son intuition.  

Comment le “faire ensemble” se traduit chez Purse ?

Nous croyons fermement et sincèrement à l’énergie collective. Notre équipe forme un collectif soudé dans laquelle chaque voix compte. Notre culture d'entreprise est ancrée dans le bien-être et l'épanouissement de nos collaborateurs. Nos équipes viennent d’horizons et de formations très variés et l’authenticité et la personnalité de chacun a une grande place. On ne veut pas des clones et la diversité nous caractérise au quotidien.

Comment vous mettez en place votre agilité ?

Nous sommes une scale up : c'est essentiel vu notre étape de croissance de réagir vite, de faire les adaptations technologiques essentielles en fonction de nos retours d'expériences, des besoins clients. On doit essayer des choses, recommencer. Parfois on se trompe, souvent on ajuste. C’est ultra essentiel pour aborder un marché qui lui même ne cesse de bouger.  

L’agilité et plus précisément la rapidité, je pense aussi que c’est un trait naturel de ma personnalité. J’ai besoin que les choses bougent et dans mon mode de fonctionnement j’ai naturellement tendance à penser aux solutions, aux réalisations.

Quelle place a l’expérience collaborateur au sein de Purse ?

Elle est au cœur de nos préoccupations. Nous veillons à ce que chaque collaborateur se sente valorisé, soutenu, entendu et bien sûr épanoui professionnellement. Nous sommes labellisés Choose My Company avec une note de 4,5/5 et un taux de recommandation de 100% !  

Nous prêtons tout d’abord une grande attention à la qualité de la relation et à l’authenticité de notre process de recrutement. D'ailleurs, nos collaborateurs sont souvent les premiers à coopter des personnes de leur entourage afin qu’ils nous rejoignent. Ensuite, un vrai parcours d’intégration personnalisé, avec des temps individuels et collectifs est déployé pour tous les nouveaux talents qui nous rejoignent. L’impression ressentie dès les premiers jours est très révélatrice de la culture de notre entreprise donc nous sommes attentifs à cette phase d’accueil. On offre aussi des petits goodies et cadeaux personnalisés. Enfin, nous sommes très attentifs à maintenir des rituels d'équipes hebdomadaires, des rendez vous individuels et collectifs et aussi de bons moments de fête et de légèreté, parfois au bureau, parfois à l'extérieur pour marquer aussi des vrais temps de pause et des moments physiques essentiels pour mieux se connaître.

Comment Purse révèle le potentiel de chacun ?

Un peu identique à la réponse ci-dessus. On peut ajouter le fait qu'il est important pour nous que les collaborateurs continuent à se former par eux même, à construire leur projet de développement et renforcer leur expertise. Nous souhaitons les accompagner pour développer leurs compétences tech. En parallèle, nous avons  formé nos managers pour accompagner leurs équipes et chaque année nous réalisons des “people review” pour faire le point sur les projets de chacun.

Comment déployez-vous votre vision au sein des équipes ?

Il est très important pour moi que chacun porte la même vision dans notre équipe et surtout pas uniquement les managers. J’accorde donc beaucoup d'importance et de temps à la proximité, la liberté de parole et bien entendu aux temps collectifs.

Racontez-nous votre plus grand moment de bluff dans votre parcours professionnel.

Je pars du principe que 1. Si je n’essaie pas, personne ne le fera à ma place et 2. Ce que je sais, les autres en face ne le savent pas forcément.
Partant de là, le bluff est un outil remarquable et je l’utilise souvent !    

Il y a toujours un revers de la médaille. C’est quoi la face cachée de la transformation de la fintech ?

La face cachée est vraiment autour de la pression et du stress de réussite surtout pour les équipes qui vous font confiance. C’est un devoir lourd à porter donc bien s’entourer permet de mieux porter et avancer.

Comment savoir si on doit écouter ses doutes et ses craintes ?

Avoir des doutes et des craintes sont des choses plutôt très positives et au contraire à écouter et à nourrir ! Le contraire implique des actions sans raisons et donc un danger.

Un tabou dans votre secteur dont vous aimeriez parler ?

De nombreux sites qualifiés de “non éthiques” (dans le secteur du sexe par exemple) utilisent des prestataires de paiement. Mais qui process ce type de flux ?

Votre plus grand échec ?

Avoir redoublé mon bac. Je l’ai tellement mal vécu que j’ai ensuite fait un BAC +7 !

DERNIERS ARTICLES

VOIR TOUT
Aurélien de Meaux (Electra) : “Construire un business solide en trois ans, c'est une illusion”

Dans cette interview exclusive, Aurélien de Meaux, CEO d'Electra, dévoile les ambitions et les défis de son entreprise, pionnière dans l'infrastructure de recharge pour véhicules électriques. Entre stratégie industrielle et vision à long terme, découvrez comment Electra compte transformer le paysage de la mobilité électrique.

Olivier Ramel (Kymono) : "J'aime arriver dans une industrie et casser les codes"

Kymono, fondé en 2017 par Olivier Ramel, est une entreprise innovante combinant esthétique, design et management pour créer une culture unique à la française. Olivier est un caméléon entrepreneurial, excellant dans l'observation et l'adaptation et toujours curieux et attentif. Son mindset de CEO lui permet de surmonter l'incertitude avec confiance. L'organisation solide de Kymono et l'influence personnelle d'Olivier sont clés à son succès, faisant de l'entreprise un modèle d'alliance entre passion et structure.

Parole de pousse : Purse

Rami Salem, Managing Director de Purse, partage son parcours professionnel, ses motivations pour créer Purse et les défis et réussites de cette fintech innovante. De ses débuts chez Société Générale au Liban à la fondation de Purse, Rami a su transformer l’expérience de paiement en apportant des solutions adaptées aux commerçants et aux consommateurs. Découvrez ses réflexions sur l'évolution du secteur fintech et les stratégies qui ont mené Purse à son succès actuel.