Laure Babin (Zèta) : « Sors de ta zone de confort »

Laure Babin, CEO et fondateur de Zèta, fait partie de ces personnes qui osent aller au bout de leurs rêves. En 2019, avec 2020 euros en poche, elle se lance dans un projet fou : créer des baskets écologiques, 100 % upcyclées à partir de déchets. Découvrez une autre dimension de cette jeune entrepreneuse qui a su dépasser ses peurs pour se lancer corps et âme dans un projet impactant.

Quelle est ta plus grande fierté jusqu’ici dans la vie ?  

Mon équipe

Est-ce qu’il y a un truc essentiel que tu aurais fait différemment si tu l’avais su ou réalisé plus tôt ? 

L’anticipation. C’est un aspect très important qu’il faut tenir en compte.  

Quelle est la compagnie qui t’inspire particulièrement en ce moment dans son exécution, son innovation ou peut être sa communication et sa transparence ? 

Patagonia

Patagonia est un créateur de vêtements et d’équipement de plein air pour les sports silencieux : l’escalade, le surf, le ski, et le snowboard, la pêche à la mouche et le trail running. La marque est connue pour son engagement écologique très fort. 

Une rencontre que tu as faite et qui t’a marquée, ou quelqu’un qui t’inspire particulièrement ?  

Je dirais Guillaume Le Cunff, le PDG de Nespresso, pour son approche très visionnaire et portée vers l’innovation

Comment tu fais pour maintenir et développer ta culture entrepreneuriale ?  

Mon réseau, j’écoute des podcasts et maintenant, je vais boire des cafés avec les gens

Est-ce qu’il y a des outils ou des apps qui participent à une meilleure productivité et maturité de ta boîte ? 

Notion. Je dirais Sellsy pour le côté facturation. Planoly sur le côté communication et marketing pour les réseaux sociaux. Et pour finir, Slack, pour le côté entreprise. Je ne suis pas une grande fan de multidata et ça me suffit pour le moment. On verra plus tard.  

Est-ce qu’il y a une app dans ton téléphone que tu recommanderais à tout le monde d’avoir ? 

Il y en a une que j’adore, c’est une appli qui s’appelle Moovance, qui récompense ses utilisateurs à chaque fois qu’ils prennent le vélo, le train ou qu’ils marchent. Ils gagnent des points. L’application détecte automatiquement si l’utilisateur a pris le vélo ou a marché, ils débloquent des points qui offrent des réductions chez des partenaires.  

Est-ce qu’il y a une personne dans le monde entrepreneurial, tech ou dans l’innovation qui aurait un parcours inspirant et que tu me recommanderais d’avoir à ce micro ? 

J’adorerais rencontrer Marc Simoncini, ex-PDG de Meetic, pour son approche et je trouve qu’il est de plus en plus porté vers des projets RSE et j’aimerais bien avoir sa vision là-dessus. 

Est-ce qu’il y a un conseil qu’on t’a donné et qui s’est avéré utile dans ta vie jusqu’ici ? 

Ça va paraître un peu bateau, mais pour moi, ça s’est confirmé : c’est sortir de sa zone de confort, laisser ses peurs de côté et ne pas hésiter à y aller. Peu importe si on se plante, ce n’est pas grave.  

Et dans mon cas par exemple, je pense que si je ne m’étais pas rendu au Portugal, rencontrer les usines, les fournisseurs qui fabriquent aujourd’hui les chaussures, le projet n’aurait jamais décollé. Ça n’aurait jamais fonctionné, parce qu’il a fallu que je les rencontre pour qu’ils acceptent de travailler avec moi. Et honnêtement, ça fait peur quand on a 21 ans et qu’on part solo sur les routes de campagne portugaises avec une voiture de location. Mais si je ne l’avais pas fait, je n’en serais pas là aujourd’hui. Je me suis rendu compte que j’en étais capable et à partir de là, toutes mes peurs ont disparu. 

Est-ce qu’il y a une musique en ce moment que tu pourrais écouter en boucle ? 

Je suis une grande fan de Marvin Gaye, donc je dirais toutes ses musiques.  

Est-ce que tu peux me dire quelque chose sur toi que les gens seraient surpris d’apprendre ? 

J’ai des notions de Khmer, parce que j’ai vécu quatre mois au Cambodge. 

Est-ce qu’il y a une habitude que tu essaies de prendre ou au contraire d’arrêter en ce moment ? 

Faire plus de sport, parce que je me rends compte à quel point ça fait un bien fou.  

Me lever plus tôt et me coucher plus tôt. Et je me rends compte à quel point ça change ma journée de me coucher avant 11 p.m. et de me réveiller à 6:30, 7 a.m. et d’avoir toute la journée devant moi. Ça change tout.  

Tu peux nous donner un bouquin qui t’a particulièrement marqué ?  

Confessions d’un entrepreneur pas comme les autres, d’Yvon Chouinard, le fondateur de Patagonia. Pas très original, mais hyper intéressant sur la culture d’entreprise et sur le management.  

Et si tu devais donner un conseil à quelqu’un qui voudrait avoir le même parcours que toi, ce serait lequel ? 

Lancez-vous. Il n’y a pas de plus beau métier que l’entrepreneuriat. Il faut y aller.  

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.