Adri Falcon (Wave.ai): « Je ne subis jamais le temps »

Adri Falcon est l’un des meilleurs coaches qui soient. Avec Wave.ai, il combine le coaching, la tech et l’entrepreneuriat. Un invité franchement très pertinent pour nous aider à comprendre ce qu’est le coaching et comment la tech peut révolutionner ce domaine ! Découvrez l’entretien inspirant d’un invité d’effet apaisant. 

Quelle est ta plus grande fierté ?  

C’est de ne pas avoir perdu mes essentiels, c’est-à-dire d’avoir su continuer, à travers les hauts et les bas que la vie t’amène, à avancer et le faire de manière saine et avec une intention qui est toujours de proposer du positif et pas juste de manière égocentrique. 

Est-ce qu’il y a un truc essentiel que tu aurais fait différemment si tu l’avais réalisé plus tôt ?  

Pas vraiment, mais la clé, c’est de toujours écouter les « anciens » quand ils arrivent un peu au crépuscule de leur vie, ce qui est important à leurs yeux. Je pense que c’est important de pas oublier que la vie est courte et qu’il ne faut pas se tromper de ce qui compte véritablement dans sa vie. Même si tu ne perçois pas tout de suite au moment où on te le dit ce que ça veut vraiment dire, il faut le garder dans un coin de sa tête, et de continuellement essayer de les remettre à jour en fonction de ce que tu vis.  

Est-ce qu’il y a une boite qui t’inspire particulièrement en ce moment ?  

Franchement, c’est une question trop difficile. Parce qu’il y a des projets absolument incroyables sur tellement de sujets à plein de niveaux. Il n’y en a aucune et quasiment toutes.  

Ce que je trouve absolument essentiel, c’est que la notion d’entrepreneuriat, de créativité soit soutenue et poussée. Et ce qui est encore plus essentiel, c’est que les gens qui rentrent là-dedans, et c’est pour ça que je crois aussi au coaching professionnel, ils le fassent en étant très conscients de ce qu’ils font et qu’ils soient drivés par les bonnes raisons. Ce monde en a besoin.  

On vit dans un monde qui est quand même très challengé, que ce soit au niveau écologique, économique… Les points de repère vont changer et ça va être absolument critique qu’on ait des thoughtful leaders. Je pense que tout le monde peut être thoughtful. Et pour cela, il faut se poser un peu plus les bonnes questions maintenant sur pourquoi tu es en train de faire les choses, quelle est ta véritable intention, qu’est-ce qui t’anime vraiment. Et c’est ce à quoi sert le coaching professionnel, notamment. Et moi, je suis un ultra-positif et enthousiaste du genre humain et de sa capacité à dépasser ses difficultés. Donc aucune boite et toutes, à partir du moment où elles se posent les bonnes questions maintenant. 

Est-ce qu’il y a des rencontres qui t’ont marqué ? 

Il y a énormément de gens qui m’ont inspiré.  

Qu’est-ce qu’un leader ? C’est plutôt ça la question. Ce n’est pas forcément un leader d’une boite et d’une industrie. Il y a aussi ceux que je n’ai pas rencontrés, mais que je rencontre indirectement à travers des lectures, des vidéos. Et puis il y a les leaders de vie qui sont des gens totalement inconnus et qui pourtant sont extraordinaires parce que, à l’échelle de ce qu’ils font au quotidien, ils apportent énormément aux autres. Donc, je ne pourrais te citer personne parce qu’ils sont trop nombreux. Les leaders, ce sont des gens inspirants et il y en a beaucoup qui m’inspirent.  

Est-ce qu’il y a des outils au quotidien qui t’aident à être plus productif ?  

Mon agenda. Je te parlais de rythme tout à l’heure. J’ai mes points de repères, tout est calé. Tes journées font 24 h. C’est hyper important de dormir et d’avoir des sas de décompression. Donc en fait, moi, je cale tout parce que si tu veux tirer le maximum de ta journée, c’est important d’être structuré dans cette journée.  

Donc mon agenda, il est absolument clé, c’est une ancre pour que je puisse vivre professionnellement et personnellement, ce que j’ai envie de vivre. Je me mets un cadre qui me permet d’avoir la liberté dans ce cadre. Je vais rentrer dans ce cadre en étant pleinement présent, en me concentrant sur ma tâche et en suivant ensuite ma cadence. Évidemment, il y a des aléas dans tes journées, dans ta vie, dans ton quotidien qui font que tu réajustes, mais au moins, tu le fais consciemment. Je ne subis jamais le temps.  

Est-ce qu’il y a une app dans ton tel que tu recommanderais à tout le monde d’avoir ? 

Ce n’est pas très original. J’utilise Notes pour me marquer tous les matins des petites pensées positives pour moi-même. J’ai aussi un carnet, parce que j’aime bien l’aspect manuscrit dans un monde digital, je trouve que c’est important de retrouver aussi un peu de contact physique avec un crayon et du papier.  

Est-ce qu’il y a une personne dans le monde de la tech, de l’innovation ou de l’entrepreneuriat que tu me recommanderais d’avoir à ce micro ? 

Firmin Zocchetto de Pahttps://payfit.com/fr/yfit. C’est quelqu’un d’incroyable qui a un parcours professionnel exceptionnel et je trouve qu’il a beaucoup de choses à raconter. Il a la maturité de quelqu’un qui a fait beaucoup, beaucoup de chemin et en même temps, il ne faut pas oublier l’âge qu’il a aujourd’hui et ce qu’il a construit.  

Est-ce qu’il y a un conseil qu’on t’a donné qui s’est avéré très utile ?  

Oui, c’est une phrase que mon père m’a toujours répétée qui a été écrite par Confucius, qui est : l’important n’est pas ce qui est ce qui t’arrive, mais ce que tu veux en faire. Et quoi qu’il arrive, tu peux en faire quelque chose.  

Est-ce qu’il y a une musique en ce moment que tu écouterais en boucle ?  

Oh là là, il y en a plein ! Je suis un gros fan de musique. Écoute, je vais dire l’album de Grand Corps Malade, Ben Mazué et Gaël Faye que j’aime beaucoup. Et dedans, il y a de très très belles chansons, très inspirantes. Sinon, je peux aussi dire We deserve to dream de Xavier Rudd.  

Tu peux nous dire quelque chose sur toi que les gens seraient surpris d’apprendre ? 

Je suis tatoué, mais je n’ai qu’un seul tatouage, qui est un mantra de vie que j’ai découvert au fil de mon travail d’introspection, et qui est une de mes ancres. Ce mantra, je le garde pour moi, mais je me le suis fait tatouer pour jamais l’oublier. 

Est-ce qu’il y a une habitude que tu essayes de prendre ou au contraire d’arrêter ?  

Une habitude que je veux reprendre, c’est que j’avais une routine où je me levais tous les matins et je commençais par faire du yoga pendant dix minutes. Je le tenais tous les jours et ça me faisait un bien incroyable et j’enchaînais ça avec cinq minutes de méditation. Et en fait, c’est une pratique très puissante. Mais c’est difficile parfois de la tenir. Je l’ai tenue pendant très longtemps. Ça m’a fait beaucoup de bien. Là mon rythme s’est un peu décalé, c’est pour ça que j’ai envie de le reprendre.  

Tu peux nous donner un bouquin qui a particulièrement marqué ? 

Celui qui me vient en tête parce que je viens de le relire n’est pas forcément toujours facile à lire, mais ça s’appelle Surfer la vie de Joël de Rosnay, qui est quelqu’un d’incroyable. C’est quelqu’un qui a beaucoup d’expérience de vie, qui a amené le surf en France, qui été un grand champion du surf, mais surtout qui a travaillé aussi au MIT et qui fait une analogie entre le surf et la vie, avec une approche qui est à la fois très légère et en même temps très scientifique. 

Si tu devais donner un conseil à quelqu’un qui a envie d’avoir le même parcours que toi, ce serait lequel ?  

Prends les choses. Tu sais pourquoi tu y vas, tu sais là où tu veux aller, mais tu ne peux pas savoir tout à l’avance. Donc prends le mouvement comme il vient. Et puis, de toute façon, ça ne va pas être une seule vague. Retournes-y, recommence à l’infini, mais avec la bonne intention, avec la notion de plaisir, avec la notion d’envie, pas pour d’autres raisons, et les choses viendront. Le plus intéressant dans la notion de difficulté, c’est qu’est-ce qui se passe après ? Et en fait, c’est le rebond post difficultés. Il est, il est incroyablement puissant à partir du moment où on embrasse ce mouvement très simplement.  

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.